Abonnez-vous !

Eddy Briere Photographe

Jane Goodall à Paris

_EB_2421

En 1960, Jane Goodall commence son étude sur les chimpanzés de Gombe, en Tanzanie avec l’équipe du Dr. Louis Leakey, anthropologue et paléontologue.
Cette étude deviendra bientôt le plus long suivi de chimpanzés jamais réalisé et fera l’objet d’une étude en primatologie qui permettra de redéfinir les rapports entre humains et animaux.
L’une des plus grandes découvertes a été la mise en exergue de la capacité de fabrication et d’utilisation d’outils par les chimpanzés. Elle allait modifier la limite homme-animal et forcer la science à repenser la définition du propre de l’Homme.

En outre, on pensait jusqu’alors que les chimpanzés étaient végétariens, mais Jane Goodall, grâce à ses observations, nous a révélé qu’ils chassent et mangent de la viande.

Jane Goodall donna une autre dimension à ses recherches en attribuant des noms aux individus qu’elle suivait plutôt que des numéros, elle mit également en valeur les relations durables qui étaient établies au sein d’une même famille. Elle insista sur le fait que les chimpanzés ont une personnalité, et ressentent des émotions. Les liens entre individus peuvent être très forts, la mort très tragique mais les chimpanzés savent aussi faire la guerre.

Lire la suite sur : L’Institut de Jane Goodall
Photogaphie : Eddy Brière

 

Facebook : Institut Jane Goodall

_MG_5746_web_MG_5613_web

 

 

 

 

 

Votre commentaire